L'alimentation

CONTACT

 

4 823 octets

 

 

 

 

        Des vidéos sont placées sur ce site afin que vous puissiez découvrir cette belle volaille française, dirigez vous sur Menu, Blog, Liens... Partenaires  et Vidéos
 

Ceréales

 

 

 

La paille et le fumier une source de surprise!

 

 

D) L'alimentation.

 

Il est impératif que l’alimentation donnée à vos volailles soit complète et équilibrée (en particulier en protéines, vitamines et oligo-éléments). Distribuer des céréales ; préférer le triticale évitant aux poules de s’engraisser trop rapidement, sa teneur en protéines est plus faible mais sa teneur en lysine supérieure ; le triticale est un hybride artificiel entre le blé et le seigle ; d’une manière ou d’une autre que vos volailles aient accès à un parcours extérieur ou non : compléter par une alimentation pondeuse appropriée pour une bonne ponte, spécialement et surtout si vous destinez vos œufs à l’incubation.

 

Blé germé.

 

Blé : Céréale à la valeur nutritive des plus complètes. Utilisez des graines entières pour la germination. La graine germée peut être consommée dès le 2e ou 3e jour, à l'apparition du germe (petit point blanc). Le blé germé est la substance la plus riche en vitamine B1 : à poids égal il contient de 10 à 20 fois plus de vitamine B1 que la viande.  Il contient des protides, glucides et tous les sels minéraux : Calcium, Cuivre, Fer, Sodium, Zinc ainsi que des vitamines B1, B2, B3, B5 et B9. (Ne pas confondre le blé germé avec le germe de blé, partie germinative du grain de blé, que l'on extrait pour en faire une huile)!


Il possède donc un potentiel énergétique élevé dû à une présence importante de protéines et de lipides et de glucides. La part de sucre est importante. Il est riche en fibres. L'étude des vitamines met en valeur un apport considérable en vitamines E et B6, une quantité forte de vitamines B2, un taux très important de vitamines B3 comme cité ci dessus. L'étude des minéraux montrerait un apport considérable en Magnésium, Phosphore. La volaille est friande de ce grain germé!

 

 

 

 

 

 Bourbonnaises sur blés germés

 

 

 

 

 

                                                         Les céréales (grain ) alimentation de base des volailles.

Volailles sur trémies

 

 

 Blé, maïs, gluten feed de blé, tourteau de tournesol, farine basse de maïs, carbonate de calcium, pois, maïs son de blé, tourteau de germes de maïs, graines de soya cuites, tourteau de soya, mélasse de betterave, concentré protéique de luzerne, phosphate monocalcique, sel, avoine, carbonate de calcium // Constituants analytiques en % : Protéine brute : 9.80 % Humidité : 14.00 % Matière grasse brute : 2.60 % Cellulose brute : 3.90 % Cendres brutes : 13.80 % Méthionine : 0.17 % Additifs au kilo : Vitamine A : 1600 UI Vitamine D3 : 400 UI/KG Vitamine E : 3 MG Cuivre(Sulfate cuivrique) : 2 MG Vitamine B1 : 0.2 MG/KG.

 Mélange mixte et équilibré pour une meilleure ponte et santé des volailles

 

 

logotop.gif

 

 

 

Composition d'aliment pour poulets

Carbonate de calcium :
Source de calcium (CaCO3), ce produit est obtenu par mouture de sources de carbonate de calcium, telles que les roches calcaires, les coquilles d'huître ou de moule ou par précipitation à partir d'une solution acide. On le trouve à l'état naturel sous forme de craie ou de tuffeau.
Le Carbonate de calcium étant insoluble, il est simplement broyé et tamisé. Synonyme : carbonate de chaux.
Son intérêt : Il constitue la principale source d'apport en calcium. Des carences entraînent un ralentissement de la croissance, une fragilisation osseuse et une hypocalcémie.
 
 
 
 
 
 
 
Phosphate bicalcique :
Source de phosphore et de calcium (Ca HPO, 2 H2O). Le phosphate d'origine provient des mines d'Afrique du Nord et il est ensuite traité en Europe.
Son intérêt : Le phosphore représente seulement 0.7 % du poids corporel dont 87 % sont stockés dans le squelette. Il en assure la croissance et la solidité.
 
Tourteau de soja :
Coproduit de la fabrication de l'huile de soja. La production française est très faible et la majorité est importé (USA, Brésil et Argentine) sous forme de graine ou de tourteau.
Son intérêt : Le tourteau de soja est considéré comme la source de protéine de référence. Matière première riche en lysine par rapport aux autres tourteaux, mais pauvre en méthionine d'où l'intérêt de son association avec d'autres sources azotées (tourteau de colza, gluten 60).
 
 
Pois :
Le pois est une graine de légumineuse débarrassée de sa gousse et issue de variétés de pois lisses à fleurs blanches (sans tanins). Les pois protéagineux cultivés en France sont essentiellement des pois de printemps. Les pois d’hiver ne représentent que 3% de la production. Il existe également des pois d’origine australienne et canadienne sur le marché.
Son intérêt : Le pois est caractérisé par un niveau élevé en protéines avec une part importante en matières azotées solubles. Il peut fournir des acides aminés ramifiés qui sont une source intéressante d’azote. La très bonne digestibilité de l'amidon (teneur élevée et structure proche de celle des céréales), de la matière azotée et de la cellulose en font une matière première riche en énergie et intéressante.
 
Tourteau de Colza :
Coproduit de la fabrication de l'huile de colza. En France, seuls les tourteaux de colza “ déshuilés" sont utilisés.
Son intérêt : C ’est une source à la fois de protéines (moins digestibles que celles du tourteau de soja) et de cellulose. Tourteau riche en méthionine mais pauvre en lysine : pour répondre aux besoins protéiques des animaux, il devra être associé à d ’autres sources azotées plus riches en énergie et lysine.
 

Vitamines : dirigez vous sur la page consacrée à ce sujet pour de plus amples renseignements.

Vitamine A (défenses immunitaires, croissance et reproduction – viabilité des fœtus), vitamine D3 (solidité du squelette - métabolisme du calcium et du phosphore), vitamine E (antioxydant qui stimule l'immunité en synergie avec le Sélénium, intervient également dans la fertilité, la croissance et le fonctionnement des ovaires), vitamines B1, B2, B5, B6, B12 et PP, biotine (protection de la peau, état du poil, prévention des maux de pattes), acide folique (anti-anémique), choline (hépatoprotecteur) et vitamine K3 (anti-hémorragique).

 

Oligo-éléments :

Essentiels comme le fer, le cuivre, le zinc et le manganèse. Leur intérêt : Indispensables dans l'aliment pour l'ensemble de leurs apports nutritionnels complémentaires de ceux apportés par les matières premières. Ces éléments sont nécessaires à la couverture des besoins directs de l'animal.

 

coquilles d'huîtres (photo)

 Bloc à piquer


 

 

 

 

Bloc à piquer destiné aux élevages sensibles au picage. Composé de blé, orge, coquilles d'huîtres, minéraux et oligo-éléments, il contribue au bon maintien de l'état général et à l'élaboration de la coquille. Il permet surtout aux sujets de passer leur agressivité sur les blocs au lieu de l'exprimer par un comportement de picage et de cannibalisme.

 

 

 

http://www.bio-bretagne-ibb.fr/wp-content/uploads/Alimentation-Volailles-Bio-CahierTechnique-juin2015.pdf

 

 

 

 

Les poussins sont nourris avec des aliments en miettes du commerce.

Bien sûr, vous pouvez préparer vous-même la pâtée destinée à vos poussins comme cela se faisait autrefois( œufs durs hachés+ biscottes) dans les premiers jours de leur existence puis passer à l’alimentation type poussins premier âge. Les reproducteurs et les pondeuses peuvent être nourris à l’aide d’aliment « Pondeuse » du commerce ; il en existe 2 catégories : l’aliment complet et l’aliment complémentaire à distribuer avec un mélange de grains (pas trop de maïs ayant tendance à engraisser les volailles). Si vous ne disposez que d’un petit cheptel, vous pouvez leur distribuer les restes de vos repas (pain, salade, légumes, viande en petite quantité...), la poule est un animal omnivore !

L’eau

Quelque soit l’âge de vos volailles, n’oubliez pas l’eau de boisson qui doit être propre, fraîche et renouvelée.

Un abreuvoir de contenance différente selon le nombre de vos volailles peut être placé à l’extérieur , le mieux serait de le mettre à l’intérieur évitant ainsi la contamination des oiseaux!


L’eau constitue un nutriment essentiel pour la volaille, un approvisionnement suffisant en eau propre et de bonne qualité est primordial pour optimiser le potentiel des génotypes modernes sélectionnés pour leur rendement supérieur.

Les besoins en eau de la volaille dépendent de nombreuses variables environnementales telles que la température et l’humidité relative, la composition de l’alimentation et les paramètres de production (taux de croissance, ponte)!
 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/01/2017

×